• Français
  • English
  • Español
  • Roaming: un quart des Européens en voyage dans l’UE éteint son mobile



    Image de face d'un téléphone blanc éteint.

    lors d’un sondage mené auprès de 28 000 personnes, une nette majorité d’Européens réduisent leur usage de téléphonie mobile lorsqu’ils voyagent à l’étranger. La Commission européenne, qui a piloté cette enquête, incrimine les tarifs élevés de l’itinérance mobile (roaming), pour expliquer ces pratiques « malthusiennes ».

    Le sondage révèle que 28 % des personnes qui voyagent dans l’UE éteignent leur téléphone portable lorsqu’elles se rendent dans un autre pays que le leur. Seuls 8 % des voyageurs utilisent leur téléphone à l’étranger pour passer un appel comme ils le feraient dans leur pays
    Les résultats sont en peu meilleurs pour les SMS : 2 sur 10 en enverraient depuis l’étranger comme ils le feraient dans leur pays. Le sondage révèle cependant qu’un quart des voyageurs n’envoient jamais de SMS depuis un autre pays de l’UE.

    Enfin, les usages sont encore plus restrictifs pour l’Internet mobile que 47 % des utilisateurs n’utiliseraient jamais quand ils se trouvent dans un autre pays de l’UE. Seulement 1 sur 10 des européens sondés se servirait du courrier électronique exactement comme il le fait dans son pays et 1 sur 20 lorsqu’il s’agit de l’utilisation des réseaux sociaux.

    Les opérateurs français ont réagi sur le roaming gratuit en Europe

    Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, a déploré cet état de fait : « Je suis atterrée par ces chiffres. Les consommateurs se restreignent de manière draconienne dans l’utilisation de leur téléphone et, cela ne fait pas non plus l’affaire des entreprises ».
    Bruxelles souhaite qu’un consommateur ait le droit, à partir de mi-2014, de quitter son opérateur national lorsqu’il voyage. Il achèterait des services de roaming moins chers auprès d’un opérateur local du pays où il se rend, ou d’un concurrent dans son pays d’origine, sans changer de carte SIM.

    Anticipant cette future concurrence, les opérateurs mobiles français ont commencé à inclure gratuitement l’itinérance en Europe dans certains de leurs forfaits. Ils veulent éviter que leurs abonnés soient démarchés pour des tarifs de roaming moins onéreux que les leurs.